Sortie du placard



Je l'avais oubliée celle-ci, qui fleure bon l'anti-mites...
Suite au succès de la 1ère édition, une petite histoire courte à l'origine commandée par le GIP Défi Jeunes à l'occasion de leur 2ème concours d'écriture interactive de scénarios de BD, toujours organisé en partenariat avec le Festival International de la Bande Dessinée et de l'Image d'Angoulême (2002). Sauf qu'un nouveau lauréat fraîchement primé me subtilisa malgré lui le boulot à la toute dernière minute. Comprendre par là : un gentil bénévole, exécutant à titre gracieux.
Tant pis.

C'est cadeau :

pl01 pl03 pl04

pl05 pl07 pl08

Tous les visuels sont © c.debard, tous droits réservés.




impressionnisme



Un inachevé vis à vis du résultat envisagé, mais que je préfère finalement dans l'état. Le fruit d'un accident de parcours.

color_08

© c.debard, tous droits réservés. Publié avec l'accord du modèle.




Dessine-moi un Navion



De la pas nouveauté : Conception d'une illustration. Ici sur le thème de l'aviation.
L'image ne véhicule aucun message ni ne raconte davantage d'histoire, il s'agit juste d'un pilote et sa machine. N'étant pas spécialiste en la matière : un Navion (c'est un avion, mais à peu près).
Différentes étapes, tests ; jusqu'à la version finale :

 

02  04b  06

color_a  color_b  color_c color_gris_3  color_gris

Tous les visuels sont © c.debard, tous droits réservés.




L'esprit festival



Mode gros pompage de note, un article qui ne m'aura pas pris longtemps à pondre. Car par Baptiste "BAC" Gilleron - Petit souvenir de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais).


SAMEDI 8 AVRIL 2006



 

berck2006a3mn

 

 

© BAC / poulpealabiere.blogspot.com 2006. Tous droits réservés.




Betty fait peau neuve



Via 2 jaquettes de protection des couvertures.

 

jaquette_Betty_1_rectojaquette_Betty_2_rectoParce que le blanc d'origine du Livre premier est très salissant et pour atténuer l'aspect négatif constaté du visuel auprès d'une certaine tranche d'âge du public. De loin, le rouge maintenant dominant rehausse d'autant plus la visibilité de l'album.

 

Quitte à équilibrer les 2 volumes, autant offrir un objet réellement artistique au second.
À l'origine prévu comme un ex-libris numéroté et signé en soi pour fêter la trentaine d'exemplaires restants avant épuisement du stock, j'en ai juste écarté l'idée de numérotation et ajouté la tranche afin de ne pas déstabiliser d'avantage le lecteur, déjà passablement perturbé par les formats différents des deux albums, une fois les ouvrages rangés dans les bibliothèques.





Les jaquettes dépliées, rectos/versos/tranches + rabats :

Tous les visuels sont © c.debard / Contes D'auteurs, tous droits réservés

 

jaquette_Betty_1

BETTY - livre premier : 50,2 x 24,77 cm

 
jaquette_Betty_2

BETTY - livre second : 58,8 x 29,7 cm




Mon Hellboy™ à moi



Ou ce qu'il aurait pu être. Un non-officiel en somme, resté depuis dans les cartons, bien tout au fond.



05b

Le pitch : Hellboy™ débarque en Bretagne, France, sur signalement d'un cas d'envoûtement dans la région : "un couple d'agriculteurs pris dans les filets d'un jeteur de sorts qui s'acharne à leur perte"



Cette dernière phrase est directement reprise du 4ème de couverture du livre-document* qui m'a tout de suite donné envie de l'adapter à la sauce Hellboy ™, pour la maison d'édition américaine Dark Horse Comics, Inc., rencontrée lors d'une édition du FIBD d'Angoulême, peu après la sortie du Betty 1 ou 2 - je ne sais plus trop lequel - et éventuellement intéressée par mon travail.

 

Adaptation après accord préalable de l'auteur, Dominique Camus, bien entendu.

 

Le projet n'a malheureusement pas été porté plus loin, suite à mes difficultés, après coup, à retrouver mon contact dans la maison d'édition, sûrement mes lacunes en anglais, mais surtout, à chaque fois que j'arrivais à joindre quelqu'un, par courriers postaux ou emails, les incessants rappels de propriétés ("blabla... is the entire property of blabla...").
Fin de l'histoire.

 

N'en reste plus que ces quelques visuels de développement...
Et, AH oui ! dans mon histoire, Hellboy™ tombait amoureux d'une jeune fille. Et ça ne finissait pas très bien tout ça...

 

01 02a02b 02c

 

Hellboy est une marque déposée par © Michael Mignola, tous droits réservés.

 

0304

 

Tous les visuels sont © c.debard

 

*Jeteurs de sorts et désenvoûteurs 2 : le châtiment, Dominique Camus, Flammarion, 1999




T'en veux des originaux ?



Y_en_a_plus

 

Réalisées avec une chute de papier Canson®, un fond d'encre de chine et un gros pinceau tout foutu, ne reste des illustrations ci-dessous que les copies d'archivage qui ont permis cet article.

 

 

Le principe de l'exercice (de style) : un trempage de pinceau = un dessin - et pour être franc, j'ai passé plus de temps sur la récupération, le découpage et le collage des codes-barres et des lettres de ma signature que les illustrations elles-mêmes. Pour vente directe sur festivals suite à des demandes répétées... d'originaux justement. Ils sont partis comme des petits pains.

 

 

Tous les visuels sont © c.debard, tous droits réservés.



illus_unique_01  illus_unique_02  illus_unique_03  illus_unique_04illus_unique_05illus_unique_06   illus_unique_07   illus_unique_08




'HoOoOuuù...'



Des allusions, clins d'œil, apparitions...
Un Debard se cache en bas à droite de la 2ème case, trouve-le avant les autres :

derniere_pensee_planche


http://voyage.opodo.fr/img_opodo/v6/picto_alerte.jpg Ce visuel est la propriété de Laurent Pennequin : © ! tous droits réservés ! Prison !!




Mon avis sur la question, merci de l'avoir posée



À quoi ça sert une Bande Annonce vidéo de Bande Dessinée ? À part singer le moyen de communication le plus visible du cinéma, média plus populaire qui, bien que cultivant de nombreux points communs avec celui de la BD, n'en reste pas moins différent (images animées, taille du cadrage fixe...).
L'on privilégie l'image en faisant glisser la caméra pour tenter de dynamiser une action qui restera quoiqu'il en soit figée sur le papier, occultant de la sorte de la fixer de temps à autres sur une bulle texte qui racontera mieux que le dessin lui-même le scénario qu'il est censé servir. Au cinéma, le son n'est pas obligé de suivre l'image, l'intrigue peut donc s'exposer en parallèle des morceaux de bravoures projetés. Dans la BD si. À moins, bien sûr, d'y ajouter une voix off, mais qui ne figurera pas non plus dans le livre, ou d'abuser d'inserts à la façon des films muets...

 

L'on ajoute également une musique d'ambiance, forcément non-composée pour le produit, une Bande Originale de Bande Dessinée étant difficile à concevoir puisque incapable d'évoluer à un rythme de lecture fixe ni d'en imposer un au lecteur, indépendant de ce côté-là : à chacun le sien. Contrairement au cinéma, sa musique représentant la plupart du temps un élément narratif indispensable.
Une musique que l'on retrouvera donc encore moins dans l'ouvrage présenté, à chacun d'y associer sa propre.

 

La BD n'est pas du cinéma.

 

* * *

 

Alors quand feu un obscur site internet dont j'ai oublié le nom m'a demandé de composer la mienne, j'ai rapidement opté pour le basique système lecture à la page. Car je promeus un livre, pas un film.

 

Bon, c'est sûr qu'au début des années 2000, la technologie ne permettait pas encore forcément d'en faire facilement d'avantage. Mais je réitérerais certainement à l'identique aujourd'hui. Par soucis de lisibilité maximum, seule la mise en page différerait probablement...



pl01pl02pl03pl04pl05pl06

 

Tous les visuels sont © c.debard, tous droits réservés.




"Humpf ! Pfiouuuu..."



Dessin réalisé dans le cadre d'un travail couleur sur la lumière, pour un projet BD actuellement en stand-by.
Il servira peut-être dans un portfolio en chantier (?).

La pause clope est méritée.

 

La pose

© c.debard, tous droits réservés.